Régions et appellations de nos vins (1)

HAUT-MEDOC

On l’imagine perché sur une colline mais il s’étire et se déploie entre ses appellations voisines. On le pense facilement identifiable mais il brouille sans cesse les pistes, surprenant même les plus avertis, par sa riche palette de saveurs.

Ancestral est son savoir-faire, intacte demeure sa passion.

La délimitation de l’AOC Haut-Médoc date de 1935 mais dès 1815, on fait déjà mention des grands vins rouges du Haut-Médoc.

Une évolution positive qui n’a eu de cesse de se matérialiser en termes de rendement, de plantation, de qualité des vins ou de superficie. En effet, profitant au maximum du grand renouveau de la viticulture médocaine, l’appellation Haut-Médoc a connu, et ce jusqu’à aujourd’hui, les progrès œnologiques et la succession des millésimes de qualité. Une progression constante qui a permis au territoire de voir fleurir de nouveaux domaines et aux terres de se repeupler.

Les générations, ainsi, se sont succédé, et, chacunes à leur tour, elles continuent d’écrire sur le grand livre du vin, une nouvelle page de l’histoire de cette terre et de son fabuleux destin.

De la Jalle de Blanquefort à Saint-Seurin-de-Cadourne, s’étend la grande appellation de Haut-Médoc. Large couloir de 60 km, le Haut-Médoc slalome entre les différentes appellations communales et traverse plus d’une vingtaine de communes.

Principalement composé de nappes de graves garonnaises, le territoire est surtout connu pour son extrême diversité de sols alliant terres calcaires, terrains argileux et parcelles sableuses.

COTES DE GASCOGNE

La Gascogne, région généreusement vallonnée et verdoyante, nichée aux pieds des Pyrénées, dédie depuis 2 000 ans ses coteaux à l’art de la vigne. Ce terroir prédisposé associé à la force du savoir-faire des 1 500 producteurs gascons a donné naissance aux Vins des Côtes de Gascogne.  

Essentiellement produits dans le département du Gers, berceau de la convivialité et de la qualité de vie, les Vins Côtes de Gascogne se révélent majestueusement en blanc (90% de la production).  

Issus de cépages locaux comme le Colombard, l’Ugni-Blanc et le Gros Manseng, les Vins Côtes de Gascogne blancs vous séduiront par leurs arômes fruités d’agrumes et de fruits exotiques. Servis bien frais (8°C), ils seront parfaits à l’heure de vos apéritifs entre amis et de vos repas poissons et fruits de mer.  

Les cépages utilisés pour les Côtes de Gascogne rouges et rosés sont le Merlet, le Cabernet sauvignon, le Cabernet franc et le Tannat. 

Enrobé de rouge profond,  le Côtes de Gascogne rouge éveillent les papilles en diffusant des senteurs de fruits noirs dont la myrtille et le cassis. En bouche, ces senteurs seront mêlées à des arômes puissants de fruits rouges.

Depuis le 1er août 2009, le Côtes de Gascogne a été enregistré en tant qu’Indication Géographique Protégée (Signe Officiel européen d’Identification de l’Origine et de la Qualité).

Les Vins de Pays peuvent désormais porter sur leur étiquette la mention Indication Géographique Protégée.

COTES DU RHONE

Située de part et d'autre du Rhône entre Vienne, Valence et Avignon, l'appellation Côtes du Rhône tire sa personnalité d'une étonnante diversité de sols, de climats et de cépages.

On trouve essentiellement 5 types de sols dans les Côtes du Rhône. Les sols à galets aux terres argileuses, les sols caillouteux “argilo-calcaires” et les sols d'épandages caillouteux (sur les pentes des reliefs) offrent à la vigne une alimentation en eau régulière et la restitution, durant la nuit, de la chaleur emmagasinée le jour par les cailloux. Ils sont particulièrement propices à l'élaboration de vins de garde.

Les sols loessiques et les sols sablonneux offrent une alimentation hydrique plus contrastée. Ils conviennent mieux à l'élaboration des vins blancs et rosés ainsi qu'aux vins rouges plus légers.

Le choix des cépages :  Les conditions climatiques mais aussi la nature des sols ont conditionné leur implantation. Chaque cépage amène ses qualités et, associé aux autres, permet d'atteindre équilibre et harmonie.

Dans les vins rouges, le Grenache , cépage de base, apporte fruité, chaleur et rondeur. La Syrah et le Mourvèdre confèrent au vin des arômes épicés, une couleur et une structure soutenues apte au vieillissement.

Pour les vins rouges et rosés, le Grenache devra représenter au moins 40% de l'encépagement (exception des vins produits dans la partie septentrionale à base de Syrah).