Régions et appellations de nos vins (2)

CORBIERES

Dans le massif des Corbières, le vin est une affaire de tradition, de passion et d’exigence. Sans doute la seule activité agricole possible dans cette région aride, la culture de la vigne remonte au IIème siècle avant Jésus-Christ. Situés au sein du Languedoc-Roussillon dans le département de l’Aude entre Narbonne et Carcassonne, les Corbières bénéficient de conditions idéales pour offrir de superbes terroirs pour la culture viticole : le climat méditerranéen, sec, ensoleillé et chaud, favorise les cycles longs de la vigne et le vent du nord-ouest très présent tout au long de l’année permet d’éviter des traitements excessifs. Devenu en 1985 un vin d’appellation contrôlée (AOC), le vignoble des Corbières affiche une grande richesse de couleurs.

Depuis une quinzaine d’années, ré-encépagement, sélections et technologies modernes ont permis aux vignerons d’affiner la qualité de leurs produits. L’appellation Corbières est actuellement en volume la première du Languedoc et la quatrième de France. Ce territoire tourné entier vers la viticulture a toujours concilié le goût d’un authentique vin et volonté d’entreprendre. Cet élan et cette force emblématiques des Corbières incitent tous ses vignerons à adopter une conception innovante de la communication axée autour de l’AOC et des ses méthodes de production.

Le décret du 27 décembre 1985 fixant les règles de production des vins en appellation d’origine contrôlée Corbières détermine la liste des cépages autorisés.

Pour les rouges et les rosés : Carignan, Syrah, Grenache noir, Lladoner pelut, Mourvèdre, Piquepoul noir, Cinsault, Terret noir.

L’encépagement permet de garder une typicité “Corbières” avec une base de 50% de Carignan maximum.

BLAYE, COTE DE BORDEAUX

Ce sont les Grecs, puis les Romains, installés dans cette région propice, qui furent les premiers à mesurer tout l'intérêt de se lancer dans la viticulture et de s'ouvrir au commerce du vin. Ainsi la vigne fut plantée dans la région de Blaye bien avant qu'elle ne le soit dans le Médoc, pourtant si proche.

La renommée des crus gagna rapidement Rome : les domaines viticoles se développèrent rapidement le long de la côte de l'estuaire, profitant d'un transport maritime dynamique et florissant.

Le XVIIIème siècle fut le témoin du retour à une vie paisible. De nouvelles expériences d'encépagement, des méthodes de culture optimisées et des procédés de vinification innovants pour l'époque, apportèrent au marché du vin un sang neuf assorti d'une nouvelle prospérité.

Hélas, Blaye n'échappa pas aux terribles fléaux qui ravagèrent le vignoble français dans la seconde moitié du XIXème siècle. Ainsi, la production de vins en Blayais chuta en 1853 à 10% de la récolte normale.

Il fallut tout le courage, tout l'espoir et toute la passion des hommes du terroir pour redonner petit à petit au vignoble ses lettres de noblesse.

Ce n'est qu' à partir de 1860 que les progrès commencèrent à donner des résultats qualitatifs plus marquants.

Blaye, qui donne son nom à l'AOC Premières Côtes de Blaye est située sur la rive droite de la Gironde, à une cinquantaine de kilomètres en aval de Bordeaux. Au sud, des coteaux escarpés et couverts de vigne dominent la Gironde. La région de Saint-Ciers-sur-Gironde se caractérise par des buttes argilo-graveleuses et argileuses, où se côtoient merlot, cabernet-sauvignon et franc pour les rouges ainsi que le sauvignon pour les blancs.

La région des Premières Côtes de Bordeaux forme une bande étroite de vignoble sur 60 kilomètres de long et 5 kilomètres de large, du nord de Bordeaux à Langon, sur la falaise calcaire qui longe la rive droite de la Garonne, dont elle épouse les méandres.

En 2008, dans le cadre du regroupement des Côtes de Bordeaux, dans un souci de lisibilité et de visibilité, les Premières Côtes de Blaye deviennent Blaye Côtes de Bordeaux.

Blaye Côtes de Bordeaux Rouge : Majoritairement issu du Merlot, ces vins offrent une couleur profonde, des notes fruitées, ce sont des vins de plaisir.

Le Merlot : Cépage roi du Blaye Côtes de Bordeaux rouge, il donne au vin de la rondeur, du gras, du moelleux, en même temps que de l'ampleur et de la richesse.

COTES DE CASTILLON

A 45 km à l'est de Bordeaux, elles sont limitées à l'ouest par le St Emilionnais, au sud par le fleuve Dordogne et à l'ouest par le département de la Dordogne.

La vigne est plantée dans cette région depuis la plus haute Antiquité. Dès le IIe siècle, les romains y enracinent les premiers plants de "Vitis Biturica", et les écrits d'Ausone au IVe siècle nous permettent de savoir que le vin de ces vignobles était réputé jusqu'à Rome.

Toutefois, le véritable essor viticole ne commence qu'au Moyen-Age, avec le mariage d'Aliénor d'Aquitaine et d'Henri Plantagenêt qui crée une union dynastique ouvrant le marché londonien aux vins de cette région.

Les vins des Côtes de Bordeaux connaissent un nouvel essor dès la seconde moitié du XVIIe siècle. Leur excellente aptitude au transport et à la conservation en font les vins favoris des anglais qui les emportent vers leurs colonies.

La région des Côtes de Castillon est limitée à l'Ouest par les coteaux du Saint-Emillionnais, au sud par le fleuve Dordogne et à l'Est par le département de la Dordogne.

Les vignes se plaisent particulièrement sur ces jolis coteaux et vallons, sur ces pentes en bordure de fleuve ou de rivière, bien exposées, qui leur assurent un ensoleillement maximum, une protection efficace contre les gelées printanières, une bonne hygrométrie, un drainage parfait des eaux de pluie...

Sol : alluvions modernes vers le nord en bordure de Dordogne, sablo-graveleux ou sablo-argileux qui deviennent argilo-calcaires ou marneux dès que l'on atteint les coteaux. Climat océanique, tempéré à caractère doux et humide, orienté vers une tendance continentale.

Pour les rouges le cépage majoritaire est le Merlot (les sols étant le plus souvent Argilo-calcaires) assemblé au Cabernet-Sauvignon, au cabernet-franc et au malbec.

Cépages pour les vins rouges : 70 % merlot, 20 % cabernet-franc, 10 % cabernet-sauvignon. Les vins des Côtes de Castillon présentent une couleur rubis foncé. Leur bouquet exprime une sensation de concentration, de profondeur avec des notes de pruneau, de cuir, de gibier, parfois des touches fraîches de sous-bois et de petits fruits rouges bien mûrs.

En bouche, ce sont des vins fruités, charpentés et puissants.

Ils ont une grande aptitude au vieillissement.